Juste

par dominique ottavi  -  21 Novembre 2015, 23:47

Juste

Juste ne plus penser

A ce qu'on veut

À toute force

Te faire penser

Juste ne plus répondre

Juste sourire

Meme face au pire

Et chanter seul

Sans savoir ce que je chante

Juste pour moi

Pour les miens

Les absents et les morts

Les pas là

Entre les voitures qui rugissent

Les avions qui atterrissent

Les métros qui glapissent

Les gens qui se salissent

Les uns aux autres

Juste chanter sans mots

Sans phrase écrite d'avance

Juste avancer

vers ce rien qui est ma chance

Ma seule chance de m'accoucher de moi-même

En l'innocence de mon chant

Qui naît de lui seul

Afin de juste manifester

Ma propre humanité

Solaire et libre

Heureuse et fière

Alors vous pourrez bien nous tuer

Nous découper en morceaux

Nous confiner en des camps

Des calvaires, des silences

Notre chant est inscrit

En lettres de feu

Sur la houppelande chaleureuse

De l'éternité libre

De tout

Toute interprétation

Toute récupération

L'éternité n'appartient

A aucune philosophie

Aucune religion

Elle est la mission

Juste

De chacun d'entre nous

J'essaierai jusqu'au bout

d'en être digne

Absolument.

Merci aux miens !

Copyright dominique ottavi. Tous droits réservés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Laforêt 27/11/2015 17:12

Pour laisser le désir inépuisable, il faut laisser l’âme insatiable. Pour laisser l’âme insatiable, il faut recourir au perdu insaisissable et se lancer la tête la première dans le jadis invisible.

Pascal Quignard, Les Paradisiaques

dominique ottavi 27/11/2015 17:28

Merci mon ami... Ce commentaire de Quignard me CA comme un gant! Merci