Top articles

  • j'ai su

    29 novembre 2019

    j'ai su naguère tenir la nuit en laisse elle m'a mordu au dernier moment nous sommes tombés derechef au fond du même puits la colère n'est qu'une sorcière ordinaire et la vie va-t-en guerre a mal aux rêves l'humanisme de règle dans les discours n'est...

  • FB suite

    12 juin 2020

    Les pas Dans les éboulis La peau des pieds À vif Les yeux Vers les sommets Toujours Quoiqu’il arrive Le cœur En ébullition Sans répit Ni repos. Je vais essayer Une fois encore De faire Le fier à bras Le matamore Celui à qui On ne la fait pas Et l’enfant...

  • Patricia Pinzuti au Lazaret : Une vision donnée à voir

    16 juin 2020

    À propos d'une expo au Lazaret d'Ajaccio, quelques années en arrière... ce texte retrouvé... Si la vie est un champ de bataille, un chemin de halage entre la nuit et le jour, une déflagration immobile de dévastation entre abandon et embellie, un passage...

  • Sciaccamani

    18 juin 2020

  • ta bonne fée

    18 août 2020

    Elle est partout, te suit dans chacun de tes gestes, accompagne ta moindre démarche, se couche à tes côtés le soir, se réveille avec toi le matin. Elle rit quand tu ris, crie quand tu cries, se met à la fenêtre quand tu la guettes, inquiète. Elle est...

  • Leo

    30 août 2020

    Des armes , des chouettes, des brillantes Des qu'il faut nettoyer souvent pour le plaisir Et qu'il faut caresser comme pour le plaisir L'autre, celui qui fait rêver les communiantes Des armes bleues comme la terre Des qu'il faut se garder au chaud au...

  • En direct

    12 octobre 2020

    En direct, aux alentours de mon coeur, je remonte par la côte ouest : c'est comme un grand charnier qui ne fait même pas peur. Je ne suis pas payé pour aller prêter mon corps à tous ces Diafoirus afin qu'ils en constituent leur fond de commerce. A la...

  • Métempsycose

    14 octobre 2020

    Métempsychose mets-toi en pause et prends la pose adéquate je marche sur les oeufs même pas malheureux juste un peu courbatu toutes mes hontes bues j'ai menti à l'avocat j'ai menti au roi des cons j'ai menti au tapioca depuis tous tournent en rond petit...

  • Nous

    18 octobre 2020

    Nous n'étions pas si nombreux pas si défaits d'avance pas tant dépités à la source. Je maudis mon intempérance ma couardise constitutive. J'essaie les frondes les arbalètes les cunnilingus sans ordre systématiquement dans l'ombre voulue par mes caprices...

  • Les jours où

    17 octobre 2020

    Les jours où je meurs de froid les matins térébenthine à cloche-pied galvanisé abandonné comme un dernier sursaut avant l'agonie. Je survis aux fracas ordinaires qui ne font pas de bruit rien de spectaculaire. Nous sommes au zénith de notre quotidien...

  • Que pouvez-vous ?

    31 octobre 2020

    Que pouvez-vous bien me raconter du fond de vos maisons de rendez-vous? Descentes de lit, poivrons rouges, certes cacatois sempiternels prières biaisées offenses sacrifiées sur l'autel du conforme Obéir et se taire, vous croyez ? Vraiment ? J'ai plus...

  • Madre Universale

    05 novembre 2020

    Toi Le grand oiseau muet Toi la diaphane La fière Dame Blanche Altière et sans apprêt Je m’agenouille à tes côtés Pour regarder se lever l’aurore Lisant entre tes lignes Au fond du corridor Où les anges rassemblés A mon signal Te font une odorante haie...

  • Creuse

    08 novembre 2020

    Creuse, creuse sous tes pieds, entre tes jambes, vois ça bouillone, fait de la fumée qui monte dans ton ciel, lui n'attend que ça : le signal-fumée des bouillonements de dessous tes pieds où tu creuses sans répit, de toute éternité contrite, confite,...

  • Art Poétique

    12 novembre 2020

    En passant Écrire pour voir ce qui s’écrit quand on dit : c’était écrit. L’incessant jeu du chat et de la souris sur le boulevard des mots, la jetée du langage. Les maîtres d’école ne sont peut-être pas allés à la bonne école. Redire qu’on n’a rien à...

  • Amirauté

    13 novembre 2020

    J'escalade des pécipices la nuit est ma sorcière je lui passe tout même mon sommeil il ferait beau voir qu'elle me délaisse me traite comme une traînée une traine d'oiseau d'avion dans le ciel d'automne On a rangé les cannes à pêche les épuisettes dans...

  • Surseoir ?

    24 novembre 2020

    Surseoir, subir, déchoir, se faire la coupe en brosse, les pieds en dedans, le tout du monde en vingt-quatre heures, de l’Himalaya en dix minutes. Surtout ne pas s’éteindre, se juger peu capable ou -pire !- trop bien capable. Dans l’ornière du temps soufflent...

  • I Canti Sparulati / Migheli Raffaelli

    28 novembre 2020

    I Canti Sparulati. « Il y a vingt ans, chez le luthier Ugo Casalonga à Pigna, a lieu ma première rencontre avec A Cetera. Dans la foulée Mathieu Luzi m’offre le 33 tours de Migheli Raffaelli enregistré en 1983. Ma musique s’en trouve complètement métamorphosée,...

  • L'éternité des somnambules

    12 janvier 2021

    Il risqua le tout pour le tout, qui n'en menait pas large, et qui, pour finir, lui fit défaut. On ralluma les feux grégeois, les villageois n'y virent justement que du feu. On aurait pu passer outre, mais le vin déjà faisait son effet. C'était un pari...

  • Effronteries, afféteries et autres inconvenances...

    17 janvier 2021

    Me déssaisissant du pire afin de n'avoir plus jamais à revenir en ces parages interlopes, de vulgarité notoire, je renoue l'écharpe de laine sur mon col, me faisant mousser des épaules, ventre rentré, pieds bien d'équerre, les souliers sans retour filant...

  • neige

    17 février 2021

    Sur la dernière marche de l'escalier j'attends qu'on m'apporte la clé le ciel par le vasistas est gris de la neige à venir - qu'elle tombe ! je ne bougerai pas d'ici je ne partirai pas me chantant tout bas cette mélodie qui me met chaque fois les larmes...

  • Je crois

    04 mars 2021

    Je crois avoir décacheté trop tôt la lettre. Déjà on cognait à la porte. Me précipitai. Derrière : personne. Je cherchai en même temps le moyen de retrouver le fil de l'écriture du texte que je venais juste de commencer avant l'arrivée du facteur. J'avais...

  • Bien dit

    06 mars 2021

    Je sais. Tout. Depuis le début. Tu pourras bien vociférer. Monter sur tes grands chevaux. Tes grands chiens fous. Je ne bougerai pas d'un pas. Ni d'un iota. En ma course-poème. Dont jamais on ne revient. Ne revient pas, tu comprends ? Je t'avais tout...

  • sarbacane

    08 mars 2021

    Je rentre juste de la jetée. À l'instant. L'instant qui tue. Celui qui dure. Lorsque le temps hésite. Et moi, donc : fera-t-il beau ? Rien que d'imaginer les simagrées de ma logeuse, je perds pied. Et qu'est-ce qu'un pied au regard de l'éternité ? L'escabeau...

  • Manque

    09 mars 2021

    Il dit : " je ne partirai plus." Puis il se dédit. Ouvre en grand la porte brinquebalante qu'il laisse grande ouverte derrière lui. Au loin, des aboiements, des jappements. Sous la lune pleine. Miracle de la nuit. On y " voit comme en plein jour". L'auto...

  • Froid

    11 mars 2021

    Alors, je ne savais pas, je ne savais rien, ni le nombre de doigts aux mains du malin, ni le compte exact des coups de pied dans le cul des pauvres, ces misérables, d'autant plus que je ne savais pas que je ne savais rien ! Et du reste, le reste qui flotte...