Je lui ai mis la langue

par ©dominique ottavi. Tous droits réservés.  -  7 Juin 2013, 22:09

Je lui ai mis la langue

Ce soir, au Bistrot du Cours d'Ajaccio, un feu d'artifices de mots, de situations, de relations , de mises en abîme : du théâtre, quoi ! Une suite de saynètes, bien ajacciennes, où l'on rit de bon coeur, tant l'enthousiasme des comédiens nous emporte. Du véritable travail, populaire par la passion, frondeur par la tête, qu'on doit à des "amateurs", au sens le plus noble du terme, qui s'en donnent à coeur joie. On ne boude pas son plaisir. Il n'est pas factice. Il y a comme de l'émancipation dans ce travail-là. Un vrai pied de nez aux rabats-joie qui nous voudraient tous scotchés à nos postes de télé. Et bien, non. Et nos beaux petits ados, passionnés, tenant leur rôle chacun, comme on s'agrippe à la main courante du navire au moment où il va couler... Chapeau les gamins! Bravo ! Merci tout le monde : la régie, les décors... Pascal, le patron qui laisse faire, heureux de mettre son lieu à disposition pour ce genre d'entreprise extravagante, comme l'est la vie ( et si l'on ôte à la vie son extravagance, on lui ôte la vie aussi) ! Le Bistrot devient un véritable repaire de culture populaire, au vrai bon sens du terme : émancipatrice, vraiment ! Merci !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :