Mon amour, où es-tu ?

par ©Dominique Ottavi Tous droits réservés  -  5 Mars 2013, 21:37

Il y a des vers

il y a des soies

des saignements de nez

Il y a des n'importe quoiSurprise douce Gilou

Nous avions franchi la ligne

depuis longtemps

l'horizon de nous s'éloigne

ça le fait comme ça quand on ne reste pas en place

Il est un oreiller quelque part où je poserais bien ma tête

contre la tienne

mais d'autres voies se présentent sans cesse

et je n'ai pas l'insolence de m'accrocher

à des représentations figées

même si elles sont de mon fait

vaguement avec toi négociées.

On ne négocie jamais rien tu le sais bien

on se met d'accord oralement sur le prix à payer

et au premier soubressaut sans état d'âme on se la prend la tangente

et alors plus rien n'est à négocier

on était dans l'urgence

le désir

l'attente

le don

la beauté

l'amour, quoi !

et nous voilà

figés

malheureux

blessés

étonnés d'avoir déclenché ça

devant la loi

ses hommes en noir

rétribués

toutes robes bues

et la morgue en sautoir

mon amour, où es-tu ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :