A chacun son dû

par dominique ottavi  -  12 Janvier 2019, 22:11

Je ne sais

Si tu sais

Ce que je sais

Les papillons pleurent

Les chenilles se réjouissent

Il fait toujours trop peur

En cette lande

Sans huissiers

Chiropracteurs

Assermentés

Imposteurs

Madrépores

De contrebande

Et d’ailleurs

J’ai la mer avec toi

En partage

Parts égales.

dumenicumicheli ottavi tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Carlos 12/01/2019 22:40

pour toi l'ami!

Ca 12/01/2019 22:38

Je vous le jure pour moi cela n’est pas une attitude !

Dans le coin d’un cimetière un peu perdu en altitude,
arrivent ces moments où l’on capte plus que d’habitude,
on recalcule et on démarre, comme la première fois :
l’inconnu ne nous fait plus peur, et même le risque est joie,

…et je ne vous dis pas comme c’est merveilleux cette fois !

dominique ottavi 13/01/2019 08:59

Oui. Certain.