écrire alouette

par dominique ottavi  -  19 Novembre 2022, 11:15

 

Non, je te dis, je ne pense à rien. Même pas à toi, je te le jure. Alors? Alors, rien, je ne pense à rien, c’est tout, tu ne comprends donc pas ? - Mais on ne peut pas ainsi rester longtemps sans penser à rien ! Les pensées finissent toujours par venir d’elles-même, ou les images. -Les images seraient donc des pensées ? - Tu n’y penses pas ! -Je sais ce qu’il te faut, je sais ce que je te dois. - Moi je ne sais pas, je suis juste là bien présent, complètement immobile, sans la moindre pensée. - Tu exagères : la non-pensée ne peut pas exister! Ça défile en permanence : mots, images… - Je te dis que non, je l’affirme peut et fort ! - Mais qu’as tu donc dans ton cerveau au moment où tu affirmes ne pas penser ? - Ça, c’est mon secret, que je ne confierai à personne, même pas à toi… Je dirais juste le bout de viande, de chair avec des bouts d’os… un bout de viande, le cerveau et le reste, alouette ! Alouette je te plumerai, je te le jure, je te plumerai et la tête, et la tête, alouette, alouette, je te plumerai en écrivant les 8 lettres d’alouette, 8 lettres, puisque le 8 désigne l’infini… l’alouette !

© Dominique Ottavi
écrire alouette
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :