Hervé et moi

par dominique ottavi  -  31 Juillet 2022, 12:43

 

j'avais oublié le titre, merci de me le rappeler. Ton mot me touche. Ai-je à ce point changé? mais je sais bien que oui, qu'il m'a fallu m'arracher de la gangue d'une enfance que je n'avais pas désirée - c'était à ma demande que mon père m'avait inscrit à SFX. j'avais tout de même trouvé le moyen de me faire virer à 3 mois du bac, après ça a été le jusqu'au boutisme fou qui m'a libéré : je ne voulais qu'écrire et chanter, et certainement pas devenir l'attaché diplomatique au poste qu'on avait rêvé pour moi. j'ai fait ce que j'ai voulu, j'ai toujours refusé de faire ce qui ne me convenait pas, je l'ai souvent payé cher, mais aujourd'hui je récolte les fruits, et ça me fait du bien. je me souviens (bis) très bien de toi : j'étais un peu jaloux de ta musicalité, moi qui étais un gros benêt, J'ai beaucoup travaillé depuis et suis devenu musicien à par entière (sur les disques des autres aussi), rêve que je n'aurais jamais osé caresser... Finalement vivre, c'est décider, non? Alors la vie nous écoute, si on désire très fort ? As-tu toujours le 45 tours que nous avions commis ? j'aimerais l'entendre aujourd'hui. Merci. j'ai un frère prof de fac psycho à Rennes; je dois toujours venir le visiter, quand ? je te joindrai alors. Aies une bonne vie. je te salue, avec tendresse et reconnaissance. Dumè
Moi
Moi 
 
9 juillet 2012 
 
j'avais oublié le titre, merci de me le rappeler. Ton mot me touche. Ai-je à ce point changé? mais je sais bien que oui, qu'il m'a fallu m'arracher de la gangue d'une enfance que je n'avais pas désirée - c'était à ma demande que mon père m'avait inscrit à SFX. j'avais tout de même trouvé le moyen de me faire virer à 3 mois du bac, après ça a été le jusqu'au boutisme fou qui m'a libéré : je ne voulais qu'écrire et chanter, et certainement pas devenir l'attaché diplomatique au poste qu'on avait rêvé pour moi. j'ai fait ce que j'ai voulu, j'ai toujours refusé de faire ce qui ne me convenait pas, je l'ai souvent payé cher, mais aujourd'hui je récolte les fruits, et ça me fait du bien. je me souviens (bis) très bien de toi : j'étais un peu jaloux de ta musicalité, moi qui étais un gros benêt, J'ai beaucoup travaillé depuis et suis devenu musicien à par entière (sur les disques des autres aussi), rêve que je n'aurais jamais osé caresser... Finalement vivre, c'est décider, non? Alors la vie nous écoute, si on désire très fort ? As-tu toujours le 45 tours que nous avions commis ? j'aimerais l'entendre aujourd'hui. Merci. j'ai un frère prof de fac psycho à Rennes; je dois toujours venir le visiter, quand ? je te joindrai alors. Aies une bonne vie. je te salue, avec tendresse et reconnaissance. Dumè
Hervé Boucherit
Hervé Boucherit 
 
9 juillet 2012 
 
Bonjour Dominique. Depuis que j'ai eu des nouvelles de toi, je cherche à faire la jonction entre le visage de celui que j'ai connu, qui est resté gravé en moi, et que j'ai à mes côtés en ce moment sur les photos prises le 3 Décembre 1966 à SFX (tu joues de la guitare et je suis à la batterie, André Le DELEZIR et Paul RENOUL sont également sur la scène du théatre avec nous) et l'homme d'aujourd'hui dont je contemple les photos sur ton site, que dis-je, que je scrute, à la recherche d'un petit quelquechosequi me convaincrait que c'est bien toi. J'ai beau écouter ta voix, je ne retrouve pas celle qui chantait "Ramatuel, ballade pour un matin perdu". J'avais déjà fait quelques recherches sur internet et je pensais que celui que google me révélait était un homonyme, mais certainement pas le Dominique OTTAVI que j'avais connu, je ne le reconnaissait pas. Je me trompais. Si tu acceptes,j'aimerais avec des photos de toi, disons " intermédiaires", entre 1966 et aujourd'hui... En ce qui me concerne, j'habite SAINT GREGOIRE, à côté de RENNES, et j'exerce la profession de notaire dans une Commune voisine Nous avons passé, avec Annick, ma bfemme, il y a deux ans, des vacances à AJACCIO, et nous avons beaucoup aimé cette ville. Nous y retournerons certainement. J'admire ce que tu est devenu, et je retrouve la force poétique qui me fascinait quand nous étions adolescents. A très bientôt j'espère. Hervé, qui ne t'a jamais oublié. Amicalement.
Moi
Moi 
 
9 juillet 2012 
 
Quelle surprise ! Du coup je me suis inscrit sur ce site... Imagine-toi que pas plus tard que la semaine dernière je pensais enregistrer cette chanson que nous avions fait ensemble en 65 je crois, et la mettre sur Youtube où je suis en train de mettre en ligne tout mon répertoire de chanteur depuis les origines et les extraits de mes livres, avec chaque fois un petit clip fait à la sauvette. Où habites-tu, que fais-tu? La vie passe vite n'est-ce pas? Tu peux me trouver sur Facebook, sur mon site (pas à jour) www.dominique-ottavi.com, mail : dume.ottavi@orange.fr. j'habite à Ajaccio, et mon tel est le 0662119341. A bientôt de tes nouvelles... Bises. Dumè
Hervé Boucherit
Hervé Boucherit 
 
8 juillet 2012 
 
Bonjour Dominique Te souviens-tu de moi, des moments de musique que nous avons partagés classe de seconde ou première, je ne sais plus ? Cela me ferait vraiment plaisir d'avoir de tes nouvelles. A bientôt j'espère. Hervé BOUCHERIT
Hervé et moi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :