Bien dit

par dominique ottavi  -  6 Mars 2021, 17:35

Je sais. Tout. Depuis le début. Tu pourras bien vociférer. Monter sur tes grands chevaux. Tes grands chiens fous. Je ne bougerai pas d'un pas. Ni d'un iota. En ma course-poème. Dont jamais on ne revient. Ne revient pas, tu comprends ? Je t'avais tout confié. Tout expliqué. Depuis le début. Tu n'écoutais pas. Juste peut-être faisais-tu semblant. S'ils savaient, les gens, comme la simulation est le plus court chemin vers l'échec, la damnation, nous n'en serions pas là. Les étoiles vivent sans nous. Nous pas sans elles. C'est comme pour la lune et le soleil. On ne sera pas plus avancé, le jour où tout aura, avec nous, disparu. On recomptera les points, les gains, les manques, les chances, les regrets, les points à la ligne, les pêches miraculeuses,les chagrins de nos petites amoureuses, les ci-devantes charmantes, toutes d'efficacité, même si souvent à l'envi redondantes. On n'en demandait pas plus. Guère plus en tout cas, toujours le coeur ailleurs, la tête dans les godillots, le manteau en loques, parce qu'ainsi il est bien plus beau. Je te l'avais pourtant bien dit!

 

© dominique ottavi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :