Thierry

par ©dominique ottavi  -  25 Août 2015, 23:04

Thierry

Ce ne sont pas les religions

que je ne supporte pas, Thierry,

ce sont les clergés, les curés

ceux qui t'appellent mon frère

ou qui veulent que tu les appelle mon père

même quand ils sont habillés en fille

pour mieux cacher leur face hideuse...

la face hideuse de la volonté de pouvoir

© dominique ottavi. tous droits réservés

l

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
hier, t'avais fait un beau poème mais il a disparu, effacé par le mage Trodo, tu sais c'est celui qui se présente en disant "trop dommage! Que puis-je pour vous?"<br /> Je tenterai de le refaire plus tard, ou t'écrirai un poème sur le poème qui s'est effacé...<br /> En attendant un copié-collé pour patienter<br /> mes jours sont comptés<br /> mes courges ont tessons<br /> tes cours sont mes joncs<br /> mes songes ont quais, tours…<br /> <br /> un sang d’hier<br /> danse en creux<br /> un sang d’encre<br /> incendiaire<br /> <br /> l’incapable<br /> est tsar<br /> l’inca dine :<br /> pas blettes,<br /> sardines !<br /> <br /> ainsi l’Dieu indiciel<br /> qu’elle dit sien (mais l’un dit cieux !)<br /> vilipende l’insidieux<br /> stipendie l’incendiaire (et d’avant-hier)<br /> dispendieux :<br /> l’sacré cœur ça l’écœure<br /> <br /> .
Répondre