PLATEAUX HORS PLATEAUX Communication au Syndicat français des Artistes Interprètes. A propos de : "Qu'est-ce qu'ils font les artistes quand ils ne sont pas sur scène ?"

par ©dominique ottavi  -  28 Juin 2015, 08:54

PLATEAUX HORS PLATEAUX

Nous sommes bien évidemment et avant tout un syndicat d’artistes. Il est normal et attendu que nous nous exprimions du point de vue de l’artiste que nous sommes. Plateaux Hors Plateaux…

L’envie me prend de faire un peu de provoc, de battre un peu la campagne, hors plateaux, quoi ! Quoique…

Hors plateaux, il y a aussi le public, les gens. Et les gens dans notre métier, me paraissent constituer la raison d’être des artistes, d’exercer ce métier, cette vie « militante » où l’on ne sait jamais si on est dans l’activité purement professionnelle ou l’engagement militant, j’allais dire militant de l’humain en voulant parler d’ « émancipation sociale » des gens dont l’artiste croise le chemin Plateaux ou Hors Plateaux.

Un philosophe rencontré en 1988 m’avait dit : « le rôle des artistes, c’est d’exprimer l’âme du peuple, et de lui redonner l’espoir… ». Je me disais à mes débuts à l’âge de 17 ans : je serai Dylan, Ferré ou rien… Erreur de jeunesse, il ne s’agit pas d’adopter une attitude, de singer ce que l’on admire avec l’espoir de « réussir » au même niveau, mais de s’ouvrir à l’autre, aux gens en toutes circonstances… le groupe Octobre jouait dans les usines à une époque où ni démocratisation culturelle, ni émancipation sociale n’étaient vraiment encore à l’ordre du jour.

Alors Plateaux ou Hors Plateaux, c’est l’autre finalement qui compte, bien plus que soi. Après des années de réflexion sur le sujet, j’ai fini par comprendre qu’ « exprimer l’âme du peuple » n’était rien d’autre que la sincérité que je mets à rencontrer l’autre en étant simplement moi-même. Ma carrière a vraiment démarré à ce moment-là, avec la gratification financière et sociale. Et « redonner l’espoir » ne consiste pas à ne chanter que des chants moins tristes, mais d’avoir toujours au cœur l’idée de servir l’autre, ce qui est le meilleur chemin pour progresser vers le meilleur de soi-même, artistique et humain.

© dominique ottavi

(Communication au Syndicat français des Artistes Interprètes)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :