Après...

par ©dominique ottavi… Tous droits réservés  -  4 Juillet 2014, 11:56

Après...

Un texte disparu

subtilisé

dans les oubliettes FB

il faut se demander pourquoi

ça disait en gros :

"je n'aime pas les gens qui ne prennent pas mes mots au pied de la lettre..."

Après, je ne sais plus...

© dominique ottavi. tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
après,au petit matin quand les fumées ensommeillées s'en furent s'ensoleiller,Leila scrutait l'horizon,les yeux grands ouverts,derrière elle les dernières braises du foyer de la nuit rougeoyaient encore silencieusement,avec les derniers mots du Majnoun qui se consumaient lentement,un sourire furtif un peu mélancolique,elle savait que tout cela n'avait été qu'un rêve,jamais dans la légende,le Majnoun n'avait pu approcher Leila,il avait disparu un beau jour....et on ne l'avait pas retrouvé.....Leila regardait les deux cerises sur le plateau qui semblaient la narguer,alors d'un geste prompt,elle planta ses dents dans l'une,piétina l'autre,puis s'en fut rejoindre Chouk Chouk son vrai amant.et voilà comment Leila tordit le cou à la légende!!!!
Répondre
L
mais la rime s'était enfuie.
L
l'homme aux cerises s'en frotta les mains;sourire;Leila fit une faute de passé simple;mais pas si simple peut être frottit frotta c'est l'enfance qui est passée<br /> mais après qu'advint-il;je vous le donne en mille ou même en rien du tout:il ne<br /> se passa plus RIEN;justement.tout s'est évaporé.même la danse dans les prés<br /> où elle entendait une voix:&quot;dans le ciel un oiseau a chanté je te rejoindrai&quot;....<br /> et c'était qui....
L
et après
L
et au diable sa jolie plume,il n'avait jamais vu son bec!!! alors!!....alors en ronchonnant ,il la mis au pilori,elle était tellement bavarde!!!pris sa cétara et alla jouer la sérénade aux jolies perruches.fin de l'histoire.
L
l'homme aux cerises s'en frottit les mains de satisfaction,oufff,à lui les perruches multicolores qui lui pondent des compliments à tour de bec et de plumes en tombant et se relevant de la lune!!!,il savait bien que celle là,l'oiseau bleu qu'elle disait ,n'était qu'un rossignol déguisé en perroquet,cela n'avait pas échappé à sa sagacité!!!
L
c'est très ambigu ce jeu de mots, puisque forcément un mot est une succession de lettres,mais aller jusqu'au &quot;pied&quot; de la lettre......ah là là quand vous faites de l'humour,ce n'est pas à moitié!! et si vous n'aviez pas existé ,il aurait fallu vous inventer ,pour caresser certaines à rebrousse-poils et d'autres avec une plume d''oie&quot;....
Répondre
L
en tous cas,ce fut un très bel échange entre Leila et Majnoun,qui permit de revisiter leur légende.
L
feu de joie!,on aura compris que leila et majnoun sont indissociables....c'est la légende qui le dit! alors....
M
Après? Le bonheur, la joie, la beauté, l'éternité saisi dans l'instant, diurne ou nocturne...
L
et après?
L
et pourtant la nuit n'est qu'une différence de lumière,et c'est là son paradoxe,elle devient une illusion,une maya,alors qu'elle est le seul moment de vérité de la journée, donc de la vie,elle est le repos pour toutes les espèces et le tête à tête secret de l'homme avec lui même dans ses rêves,et quand on la rend &quot;blanche&quot; trop souvent on peut en devenir Majnoun, parceque c'est la nuit qui possède le jour....et qui est la clé de l'inspiration...c'est Moira....et le mieux c'est que je m'appelle vraiment Leila et que ce fut mon choix....oui,j'ai la raison et la pertinence de savoir qui j'aime,et je ne trahis pas,j'ai une autre vision,sourire, quand on demande dans la légende à Majnoun pourquoi il aime tant Leila,il répond&quot;parceque moi,mes yeux savent la voir telle qu'elle est&quot;et alors dans ce cas c'est la nuit qui est mahjoun puisque elle &quot;sait&quot; voir ce que les autres ne voient pas ou le mahjoun est la nuit ,puisqu'il sait voir lui aussi ce que les autres ne voient pas?