Tu verras

par ©dominique ottavi. Tous droits réservés.  -  3 Novembre 2013, 22:37

Tu verras, tu le verras bien. J'aurai une guenon qui portera mon nom. Des champs de coquelicots qu'on prendra pour des champs de coton. Des amis aux yeux clairs qui auront l'âme claire et qui ne me trahiront plus. J'aurai des courtisanes juste pour les voir danser à l'aube quand mon âme tressaille, et des mères égarées qui ne me laisseront plus. J'aurai l'ombre qu'il faut. Et puis j'aurai la pluie. Et les lendemains qui chantent comme ils ne chanteront plus. J'aurai la faux et la faucille, et la mort abolie. Et la vie changée en arc en ciel de pluie, pour tout le monde et pour les autres, et pour ce qui n'a pas encore été chéri... Que je chérirai jusqu'au bout. De ma folie.

Tu verras
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Daniella 04/11/2013 21:22

très beau,pas envie d'en rajouter,juste te voir effleurer les mots et en faire un bouquet dont chaque fleur est une étoile de ta poésie et de ton immense sensibilité,jamais comblée,jamais assouvie..