Rien

par ©dominique ottavi. texte & photo tous droits réservés.  -  24 Novembre 2013, 22:47

Le scélérat a passé ma porte. Le scélérat a forcé la tienne. Même tenue, même allure, même faciès (mais il était tellement blanc occidental). Il était seul. A fini par pleurer. Je ne lui ai rien de rien pardonné. Rien.

©dominique ottavi. Tous droits réservés.

Rien
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

JP 25/11/2013 10:31

C'est bon parfois de ne pardonner rien de rien.

dumè 25/11/2013 13:13

Probablement, JP. J'adore les textes que tu m'as envoyés. Douarnenez et le départ pour la nouvelle maison, et la Citroen... Enfances, enfances... merci!