Remonter sur l'autre rive, au mépris des pêcheurs...

par ©dominique ottavi. Texte & photo. Tous droits réservés.o  -  20 Novembre 2013, 13:45

Elle est légère comme une plume, évanescente comme une pluie d'été. Elle te troue l'âme en te demandant instamment de ne pas t'inquiéter. Elle est circulaire comme un Grand Huit ou comme un tapis de dés. Elle est innombrable comme les personnages qu'elle endosse un à un sans jamais sans jamais te laisser croire qu'elle y croit. Elle te ment avec une absolue sincérité. Méchante et avenante, elle est le contraire de la duplicité et sa plus splendide confirmation. Elle est comme l'avion sans pilote, qui ne lâchera jamais aucune bombe et qui t'en voudra pour cette raison même. Elle veut toujours tout rapporter à ses conceptions anciennes qu'elle se refuse d'amender. Elle est l'insolence et la beauté, la négation de vivre et le pur bonheur d'aimer. Elle n'est plus -ne l'a jamais été- mon espérance. Elle n'est que ma solitude, mon abandon.

© dominique ottavi; Tous droits réservés

Remonter sur l'autre rive, au mépris des pêcheurs...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rémy Ducassé 25/11/2013 18:23

Je serais là, à tes côtés par toute la puissance de mes pensées fraternelles. Je t'embrasse. Rémy.

dumè 25/11/2013 22:24

merci, mon frère...

Daniella 21/11/2013 15:08

hello,ça remarche maintenant,oufff

Daniella 21/11/2013 15:08

elle,la vie,et son allégorie,la femme,celle,belle,mais aussi tortueuse et un peu répétitive,mais.....

dume 20/11/2013 15:30

hello